Accueil | Nous joindre

 

ÉvÈnements

 

Toutes ces lunettes usagées préparées pour les moins bien nantis...

« Accomplir cela a été une si grande richesse intérieure pour moi ! Les témoignages qu’on a reçus au fil des années m’ont tellement touchée. »

                                                                      Monique Bégin

    

Quand Monique Bégin, membre des Lions depuis 2011, s’implique, elle ne le fait pas à moitié. Pendant 15 ans, elle a recueilli les lunettes usagées des gens de la région, elle a organisé des séances de lavage et d’essuyage, elle en a vérifié les ordonnances et les a classées pour les remettre ensuite à l’équipe d’Optométristes sans frontières qui les distribuait de par le monde.

Par Danielle Goyette

Pendant 15 ans, dès le début de sa retraite, Monique a fait cela à temps plein, pendant six mois chaque année. En 2019, à regret, elle a décidé de s’arrêter. Parce qu’elle a décidé de prendre aussi soin d’elle un peu et de profiter de cette retraite qu’elle n’a pas encore vue passer !

Une initiative porteuse de bonheur

C’est en 2004, avec le club Lions de Coaticook, qu’a commencé cette initiative de préparer des lunettes usagées pour les plus démunis dans le monde en collaboration avec Optométristes sans frontières. Mais cette idée remonte à bien plus loin encore.

Les clubs Lions dans le monde sont nés en 1917. Melvin Jones, un homme d’affaires de Chicago, invite alors les membres de clubs d’entreprises de tous les États-Unis à se réunir sous la bannière de l’Association Lions Clubs afin de contribuer à apaiser les problèmes sociaux importants liés à la Première Guerre mondiale. Déjà, en 1920, les clubs Lions étaient actifs dans plus de 23 états américains et comptaient 6 400 membres. En 1945, ils étaient présents dans plus de 46 pays.

Chevaliers des aveugles

Le 30 juin 1925, Helen Keller, une dame devenue aveugle et sourde à l’âge de 18 mois, et dont l’histoire est bien connue, s’adresse aux membres de la convention du Lions Clubs International réunis dans l’Ohio. Cette dame volontaire et avant-gardiste met les Lions au défi de devenir des « chevaliers des aveugles dans la croisade contre les ténèbres. » Son appel du cœur sera bel et bien entendu. Pour tous les Lions dans le monde, cela deviendra le début d’un engagement qui ne se tarira jamais d’année en année. Une multitude de missions seront engagées afin que la cécité évitable soit éradiquée et que les plus démunis puissent profiter de soins optométriques afin de mieux voir. En 1971, le club Lions International déclarera le 1er juin « Journée Helen Keller ». Et en plus d’offrir de tels soins, d’autres services verront le jour comme celui d’amasser des lunettes usagées et de les préparer afin de les distribuer aux gens dans le besoin.

Helen Keller

Discours d'Helen Keller à la convention internationale des clubs Lions du 30 juin 1925

Cedar Point, Ohio, États-Unis

Chers Lions,

Je suppose que vous connaissez cette légende qui décrit la chance comme une jeune femme capricieuse ne frappant à chaque porte qu'une seule fois. Si la porte tarde à s'ouvrir, la jeune femme passe son chemin, pour ne jamais revenir. C'est ainsi. Les femmes les plus charmantes n'attendent pas. Vous devez agir vite pour ne pas les laisser filer.

Je suis votre chance. Je frappe à votre porte. Je veux être adoptée. La légende n'explique pas ce que vous devez faire si plusieurs belles occasions se présentent à la même porte. J'imagine que vous devez choisir celle qui vous plaît le plus. J'espère que vous allez m'adopter. Je suis la plus jeune ici et ce que j'ai à vous offrir regorge d'occasions de vous illustrer par vos actions.

La Fondation américaine pour les aveugles n'a que quatre ans d'existence. Elle a été créée en réponse aux besoins urgents des aveugles, qui en sont eux-mêmes les instigateurs. Sa portée et son importance sont nationales et internationales. Elle incarne les pensées les plus généreuses et les plus éclairées que nous ayons jamais inspirées. Sa mission est de valoriser les personnes aveugles dans nos sociétés, en leur apportant une nouvelle valeur économique et en leur offrant la satisfaction d'une activité normale.

Essayez d'imaginer ce que vous éprouveriez si vous étiez soudainement frappé de cécité. Voyez-vous trébucher et avancer à tâtons en plein jour comme s'il faisait nuit, forcés de renoncer à votre travail et à votre indépendance ? Dans cette obscurité, ne seriez-vous pas heureux qu'un ami vous prenne par la main en vous disant : « Viens avec moi et je t'apprendrai à faire certaines choses que tu avais l'habitude de faire quand tu pouvais voir » ? C'est précisément le genre d'ami que la Fondation américaine deviendra pour tous les aveugles de ce pays, si les personnes voyantes lui apportent le soutien dont elle a besoin.

Vous connaissez mon histoire : comment quelques mots transmis par les doigts d'un autre, un rayon de lumière d'une autre âme, ont percé l'obscurité de mon esprit et m'ont permis de me découvrir, de découvrir le monde et Dieu. Grâce à mon institutrice, qui a appris à me connaître pour me libérer de cette prison sombre et silencieuse dans laquelle j'étais murée, je suis désormais capable d'agir pour moi-même et pour les autres. C'est d'attention, plus que d'argent, dont nous avons besoin. Sans la sympathie et l'attention, le geste est vide. Si vous vous sentez sincèrement concernés, si nous pouvons faire en sorte que les citoyens de ce grand pays s'impliquent réellement, les aveugles pourront triompher de leur cécité.

Je m'adresse à vous, Lions, pour vous offrir l'occasion d'agir, en encourageant et en soutenant le travail de la Fondation américaine pour les aveugles. Aidez-moi à avancer vers ce jour où la cécité évitable sera éradiquée, où chaque enfant sourd ou aveugle bénéficiera d'une éducation digne et où aucun aveugle, homme ou femme, ne sera laissé sans assistance. J'en fais appel à vous, Lions, qui voyez, qui entendez, avec toute votre force, votre courage et votre bienveillance. Devenez les Chevaliers des aveugles dans la croisade contre les ténèbres.

Je vous remercie,

                                                                                 Helen Keller

En mission de par le monde

Les Lions présents à cette journée n’ont jamais oublié ce discours. Qui plus est, ils ont mis en pratique ce qu’Helen Keller leur avait demandé.

Notamment, de nombreux comités de lunettes usagées organisés par les clubs Lions existent depuis dans différents pays. Ils ramassent et nettoient des tonnes de paires de lunettes afin que les équipes d’Optométristes sans frontières les distribuent par la suite. Le coaticookois Hector Tremblay fait partie des Optométristes sans frontières à avoir sillonné la planète pour aller distribuer des lunettes aux gens dans le besoin.

                                     Dr Hector Tremblay

                                  

Hector Tremblay en Équateur                         Dr Michel Desrosiers au Sénécal

Monsieur Tremblay, lui-même un membre Lions, se rendait ainsi avec de petites équipes dans différents pays : Honduras, Haïti, Bolivie, Pérou, Philippines, Équateur, Roumanie, Mexique, Guatemala, Afrique dont la Tanzanie… Ce ne sont là que quelques pays qu’il a visités avec ses collègues afin de distribuer des lunettes à ceux qui ne peuvent s’en acheter. Lors d’une seule visite, il pouvait distribuer jusqu’à 1 200 lunettes. Il a vécu sur le terrain une multitude d’histoires touchantes, mais celle d’une petite fille de neuf ans aux Philippines demeure sa préférée. « Son entourage la considérait aveugle. Pour l’amener à l’école, sa mère la guidait en la tenant par la main. Nous demandions toujours aux bénévoles de nous amener les élèves avec les plus gros problèmes de vision. À la dernière minute, on m’a demandé d’examiner cette petite, même si elle n’était pas sur la liste. Sa myopie était à -17, ce qui est une très forte myopie. Je n’avais que des lunettes correctives à -13 dans mes bagages. Quand elle les a enfilées, j’ai vu cette petite fille tout sourire se mettre à gambader dans l’école, j’ai été très ému. J’ai appelé ça sa petite résurrection. Pour cette enfant seulement, je me disais que tout le travail effectué par Optométristes sans frontières valait largement la peine. »

À ce jour, Hector Tremblay a accompli plus d’une trentaine de missions et distribué plus de 35 000 lunettes dans tous ces pays.

            Des optométristes sans frontières à l'oeuvre en Ouganda

 

Collecter, laver, calibrer et distribuer des lunettes

De son côté, pendant toutes ces années, Monique Bégin n’a pas chômé à Coaticook. Son histoire à elle a commencé en 2004. À cette époque, elle se greffe au groupe d’hommes du club Lions de Coaticook dont fait partie son mari Vincent Demers et qui prépare des lunettes pour Optométristes sans frontières. Elle y rencontre alors Hector Tremblay. Monique nous raconte. « Hector s’est approché de moi et m’a dit, Monique, ta place n’est pas ici, je t’emmène travailler avec moi. Les hommes autour de moi étaient bien surpris. Surtout que je m’étais faite bien discrète dans ce groupe, comme je n’y étais que la seule femme. Et c’est vraiment là que j’ai ressenti cette passion pour ce travail bénévole particulier. Hector m’a initiée à l’utilisation du lentimètre qui permet de mesurer la prescription des lunettes à même les verres. Au début, le lentimètre avec lequel je travaillais était manuel. C’était plus complexe. Je devais ajuster le calcul de données de la lunette avec une petite manivelle et c’était long chaque fois. À ce moment-là, on faisait ce travail en haut de la bibliothèque de Coaticook. Imaginez les escaliers que nous avions à monter et descendre avec toutes ces boîtes de lunettes! C’était un peu fou! À l’époque, on devait préparer environ 500 paires de lunettes par année. On commençait, on n’avait pas les meilleures méthodes encore. On lavait et essuyait les lunettes à la main, l’analyse aussi prenait plus de temps et on n’était qu’un petit groupe. Une chance que j’ai finalement reçu un lentimètre électronique en 2005 qui faisait tout le travail d’analyse tout seul. Je n’avais qu’à y insérer une lunette, il calibrait tout seul et l’imprimante sortait même une étiquette avec la donnée dessus! Ça ne prenait même pas une minute et tout était fait! Je classais toutes les lunettes dans des boîtes selon les calibres. Vincent allait les porter chez Hector et elles étaient prêtes à partir en mission. »

Lions à Compton

En 2010, Monique et son équipe de six-sept bénévoles déménagent au local des Troubadours à Coaticook et continuent avec patience et générosité à préparer environ 500 paires de lunettes par année. En février 2011, elle devient membre Lions au club de Compton, comme elle ne peut devenir membre Lions à Coaticook, car ce club n’accepte toujours pas de femmes. Et elle peut ainsi prendre en charge officiellement la Commission de préparation des lunettes pour le club Lions.

Quand elle fait part de cette action bénévole au club de Compton et de son besoin d’aide, on l’accueille tout de suite avec beaucoup de support et d’encouragement.

Monique prend aussi en charge la collecte des lunettes usagées qu’elle et son mari entreposent dorénavant dans leur garage. Ils organisent des réunions de cuisine dans leur propre demeure avec des amis bénévoles pour le nettoyage des lunettes. « On les lavait avec des brosses à dents pour aller bien dans tous les recoins de la lunette et on les essuyait encore toutes à la main. Puis, avec mon lentimètre, j’en calibrais la prescription. »

De 18 à 20 000 lunettes usagées reçues au départ, ils en viendront à en recevoir 35 000, et ce, jusqu’à 46 000 en 2018. Toujours entreposées dans leur garage, ces lunettes proviennent d’un peu partout, des hôpitaux, d’optométristes, de pharmacies et de particuliers qui les ramassent dans des boîtes mises à la disposition des donateurs.

Améliorer la charge de travail

Un jour, Lions Benoît Côté, membre fondateur du club Lions de Compton, demande à Monique ce que les Lions pourraient faire de plus pour alléger sa tâche de plus en plus imposante. Monique ne manquera plus jamais d’aide et ils pourront maintenant se réunir au sous-sol de l’église Saint-Thomas-D’Aquin.

 

Ils se rencontrent chaque semaine de janvier à mars et ils sont parfois jusqu’à douze personnes à s’activer au nettoyage. L’espace au sous-sol qui leur est accordé leur permet de pouvoir faire tremper les lunettes la veille dans une bonne eau savonneuse, ce qui diminue un peu la charge de travail. Monique se souvient : « On pouvait alors sortir au moins 7 000 à 8 000 lunettes par année! Ça roulait! Quand elles étaient toutes propres, je les rapportais chez moi et je faisais l’analyse au lentimètre, bien installée dans ma grande verrière en écoutant de la musique.

         

                 Monique Bégin et son mari Vincent Demers

Une chance que j’avais Vincent comme chauffeur, porteur et complice. Il m’a toujours appuyée dans ce que je faisais et motivée à continuer. M’occuper des lunettes avec lui a été une belle et folle aventure pendant toutes ces années. Dans une journée où je travaillais le matin, l’après-midi et parfois même en soirée, je pouvais préparer de 3 à 400 paires de lunettes. Je me consacrais à cela de janvier à mars à temps plein et je sortais environ 5 à 6 000 paires de lunettes par année. De son côté, Hector, lui, s’occupait des lunettes progressives qui étaient plus compliquées à analyser. »

               

Par la suite, l’équipe devra se déporter à nouveau dans la cuisine de Monique et Vincent, car ils ne peuvent plus utiliser le sous-sol de l’église. Ensuite, ils trouveront le moyen de faire laver les lunettes dans un lave-vaisselle industriel d’abord au café Que du bonheur! pendant deux ans, une gentillesse de Corine Descampe, puis ce sera ensuite la cafétéria de l’école Louis-St-Laurent qui accueillera l’équipe et même de jeunes Lionceaux qui donneront du temps bénévole pour essuyer les lunettes sorties du lave-vaisselle.

                

Enfin en 2018, l’équipe de Monique aura la possibilité d’utiliser le lave-vaisselle industriel du CRIFA à Coaticook. « À partir du moment où on n’a plus eu à laver les lunettes à la main, on a sauvé beaucoup de temps et c’était aussi beaucoup moins demandant comme travail! Au CRIFA, le lave-vaisselle prenait une minute et demie à laver près de 100 lunettes à la fois! Il ne nous restait plus qu’à les assécher à la main, le cycle de séchage étant trop chaud pour les montures. Mais quel temps on a sauvé! En 14 semaines, on a ainsi pu préparer plus de 14 000 paires de lunettes! »

C’est le temps de la « vraie retraite »!

Si Monique s’est consacrée presque cœur et âme à la préparation de toutes ces lunettes dès qu’elle a pris sa retraite de son travail en 2004, elle a décidé en mars 2019 de prendre sa véritable retraite en quittant son poste à la tête du nettoyage de lunettes pour Optométristes sans frontières afin de s’accorder enfin tout le temps désiré pour jouer dans ses plates-bandes et respirer un peu. Il en est aussi de même pour l’optométriste sans frontières Hector Tremblay qui a décidé de réduire au minimum ses activités dans le domaine. « Quand Hector m’a dit qu’il comptait s’arrêter, cela m’a donné le courage de prendre la décision d’arrêter moi aussi. Il fallait que je pense un peu à moi et que je profite enfin de ma retraite, ce que je n’avais pas encore eu le temps de faire vraiment ces 15 dernières années! Et puis, je me dis qu’il y a quand même pas mal de gens dans le monde qui portent des lunettes qu’on leur a préparées tous ensemble, ici même, à Compton. Et ça, quand j’y pense, ça me fait toujours bien chaud au cœur! »

Voici des exemples de deux rapports de missions de l’optométriste sans frontières Hector Tremblay

MISSION À HAÏTI DU 26 AVRIL AU 10 MAI 2017

L’ÉQUIPE : Lucie Boutin, assistante, Jean-Claude Proulx et Hector Tremblay, les optométristes.

LES BAGAGES : tous les instruments pour les examens de la vue et les ajustements des lunettes avec prescription, 126 solaires neutres, 70 clips solaires, 400 étuis, 500 lingettes, 115 montures sans prescription.

Les 27-28-29 avril, nous avons travaillé à la Maison de l’Avenir à Croix des Bouquets qui est un orphelinat. Sœur Josline est la responsable de la maison. Nous avons examiné 88 jeunes de 5 à 18 ans. Les problèmes visuels étaient des myopies et astigmatismes. 17 % ont eu besoin d’une correction optique. Nous avons rencontré 140 adultes de 25 à 75 ans. De 45 à 48 ans, les personnes avaient besoin de RX pour le travail rapproché. De 49 et plus : hypermétropies, souvent avec astigmatisme.

NOTES

1) Sœur Josline avait suspendu les cours pour que nous puissions avoir deux locaux. La plupart des adultes examiné(e)s étaient des pauvres de son environnement.

2) Elle est prête à accueillir une équipe pour faire examiner les nombreux pauvres de son secteur.

3) Jean-Claude lui a fait la suggestion de diviser sa journée d’école en deux parties pour ne pas pénaliser les élèves.

4) Nous avons examiné 228 personnes. Ce fut facile, étant appuyé(e)s par le personnel de l’école.

5) La communauté religieuse : Filles de Marie Immaculée.

6) Nous avons sept lunettes à faire au Québec pour les retourner.

Le dimanche 30 : déplacement vers Les Cayes à l’école les Mains ouvertes chez les Sœurs de la Charité sous la direction de Sœur Violette. Nous devions examiner 383 personnes, surtout des enfants et adolescents.

Nous avons travaillé du 1er au 6 mai. Personnes examinées : 166 jeunes de 4 à 9 ans, 420 de 10 à 19 ans, répartis à notre surprise sur deux écoles : les Mains ouvertes et Sainte-Famille, dirigée par Sœur Alberte, 99 adultes, professeur(e)s et employé(e)s des deux écoles. Nous avons donc examiné 685 personnes.

Problèmes visuels chez les jeunes et adolescents : myopies, astigmatismes et problèmes de lecture causés par le travail de lecture et écriture trop rapprochée. 20 % des élèves ont eu besoin d’une correction optique.

NOTES

1) Nous avons formé les infirmières de l’Île Vache, de l’école Les Mains ouvertes et Sœur Violette qui venait de Valet pour faire un bon dépistage scolaire.

2) Comme Sœur Violette des Mains ouvertes n’est pas prête à accueillir des personnes dans son environnement, il n’est pas nécessaire qu’une autre équipe ne s’y rende avant trois ans jusqu’à qu’OSF trouve un autre organisme pour recevoir la mission. Par contre les besoins semblent criants pour la population.

3) Sœur Violette de Vialet est prête à recevoir une équipe, ayant les locaux nécessaires pour la clinique et le logement. Quand? Aussitôt que ce sera possible. Pour qui? Les pauvres de son secteur.

4) Nous avons 34 lunettes à faire et dix autres à trouver dans ma banque de lunettes.

5) Pour voir 685 personnes en cinq jours et demi, nous avons dû modifier notre façon de travailler : dépistage, suivi d’un examen selon la nécessité.

AUTRES NOTES

1) Nous avons laissé 300 RX à TSF à Haïti : je ferai aussi parvenir les inventaires que nous avons répertoriés.

2) Nous avons donné 300 lunettes de RX + les 51 à envoyer; les solaires neutres ont toutes été données. 54 clips ont été fournis.

3) Avertissement : aucune climatisation, chaleur intense : il faut avoir une bonne santé.

CONCLUSIONS

1) Lorsqu’une prochaine mission sera envoyée, il faudra qu’OSF mette des balises et des ententes fermes avec les communautés qui organisent la mission et que la personne responsable de l’équipe puisse communiquer avec la responsable à Haïti.

2) La chance ( si chance il y a) : notre petite équipe avait une forte expérience, car devant de telles demandes, je pense qu’il y aurait eu découragement ou abandon, si les volontaires avaient été novices.

3) Notre équipe des trois mousquetaires a accepté ces contraintes, car nous voulions aider le plus d’enfants possible. Nous sommes heureux d’avoir accepté une perspective positive face à ces contraintes.

4) LA CHANCE : TROIS JOURS DE REPOS AVANT LE RETOUR.

REMERCIEMENTS : À TOUTES LES PERSONNES QUI ONT AIDÉ À RÉALISER LA MISSION ET MURIELLE QUI TAILLERA LES LENTILLES.

DE L’ÉQUIPE : LUCIE, JEAN-CLAUDE, HECTOR, responsable de ce rapport.

MISSION LIMA, PÉROU du 5 au 22 octobre 2008

L’équipe était composée par ses bénévoles, les optométristes Daniel Forthomme, Marcel Michaud et Hector Tremblay; Stéphanie Gaucher, opticienne; Jacqueline Jourdain, Francine Laroche, Lucie Boutin et Jean Thibeault, les préposé(e)s à la recherche et l’ajustement des lunettes.

Nous étions logé(e)s à la maison des religieuses de La Présentation de Marie, à Comas, un des 43 arrondissements de Lima. Nous y avons rencontré trois religieuses natives du Québec et avons été reçu(e)s comme reines et rois. Un grand merci à ces personnes si généreuses. Nous avons examiné 50 jeunes filles de leur collège.

Nous avons travaillé à Collique, autre arrondissement de Lima, sous la direction du Père Claude Chouinard, clerc de Saint-Viateur, qui vit au Pérou depuis 43 ans. Un autre missionnaire très dévoué qui essaie de rendre les gens les plus autonomes possible.

Nous avons examiné 1038 personnes : 68 % de sexe féminin, donc 32 % masculin. Nous avons donné 973 lunettes de prescription et 253 solaires neutres.

Voici les pourcentages par groupe d’âge : 0-9 ans : 2,6 %; 10-19 : 12,4 %; 20-29 : 6,2 %; 30-39 : 10,8 %; 40-49 : 12,4 %; 50-59 : 18,9 %; 60-69 : 24 %; 70 et plus : 12,7 %

En analysant les groupes d’âge, nous remarquons que nous avons examiné 36,7 % de personne de 60 ans et plus. Ces personnes ont un très grand besoin d’aide visuelle, mais ne peuvent s’en procurer par manque de moyen financier.

Nous avons recommandé 47 patients pour cataractes, 25 pour ptérygions et 5 pour glaucome.

Les personnes de 40-49 ans présentaient des hypermétropies légères avec presbytie. Les 50 ans et plus avaient des hypermétropies avec astigmatisme surtout entre 70 et 110 degrés plus les additions.

Chez les jeunes, nous avons rencontré plusieurs cylindres de 2,50 et plus, surtout entre les axes 15 et 165 degrés et quelques fortes myopies de -5.00 à -14.00.

Nous avons rapporté 60 prescriptions à exécuter au Québec, cela dû aux astigmatismes élevés.

Ce fut une mission optométrique réalisée dans l’entraide et la bonne humeur de tous les membres de l’équipe.

J’aimerais remercier l’équipe de TSF pour l’organisation de la logistique de la mission, la consule du Pérou à Montréal, madame Lucia Trindale de Bruiton et son équipe pour les lettres de recommandation qui nous ont permis d’entrer au Pérou en toute facilité, les personnes aidantes du club Lions de Coaticook pour le nettoyage et l’analyse des lunettes : sans lunettes, pas de mission!

Très grand merci à Monsieur Fernand Dion et au personnel de l’Optique de l’Estrie qui ont réalisé 20 des 60 prescriptions qui seront retournées au Pérou.

Merci à la docteure Nathalie Laroche de la clinique Opto-Réseau et à Nathalie Laroche pour le taillage des 34 prescriptions que nous n’avons pas trouvées dans notre réserve.

 

 Lettre de remerciement reçue à Optométristes sans frontières




 

 

Les Lionceaux ont vécu une année 2018-2019 fructueuse qui s’est terminé par un camp des plus joyeux au Camp Beauséjour!

 

         

Cette année encore, les Lionceaux de Compton ont été présents dans différentes activités communautaires. Pour conclure tous ces beaux moments d’entraide, ils ont finalement fait la fête au camp Beauséjour. Deux jours de plaisirs bien mérités.

Tout au fil de l’année 2018-2019, les Lionceaux ont eu à mettre en pratique différentes valeurs : l’engagement, le partage, le respect, l’amour, la franchise, la joie de vivre, l’initiative et l’entraide. Et ils y ont mis beaucoup de cœur.

      

Kiosque de ventes de gourmandises à la Maison des Arts, fête du printemps à la tire d’érable au Manoir de chez nous, Pain partagé avec les Chevaliers de Colomb, cache des cocos de Pâques au parc des Lions, Aide au Souper-Spaghetti, Journée de l’arbre, Journée du ruban mauve, Journée des Petits Entrepreneurs… Ce ne sont là que quelques activités communautaires auxquelles ils ont participé. Les Lionceaux, 16 jeunes Comptonoises et Comptonois de 9 à 12 ans, témoignent d’une générosité, d’un respect et d’une grandeur d’âme exemplaires. Ces gestes dessinent bien les adultes responsables qu’ils seront demain.

Plusieurs Lionceaux ont pris part à la journée des Grands Entrepreneurs.

        Maélie                                                           Elsa

 

Le camp, débordant de soleil, fut une belle conclusion à cette année riche en émotions et en joies.

   

Pour remercier les jeunes de leur implication tout au fil de l'année, il y a eu un tirage de deux heures de cours d’équitation au centre équestre Équi-Sphère de Compton, une gracieuseté de Catherine Bourdon, propriétaire du centre.

 

Grosse corvée de nettoyage du parc des Lions

Une dizaine de Lions se sont réunis au parc des Lions le samedi matin 25 mai 2019 afin de faire une corvée de nettoyage et y ramasser branches tombées et feuilles mortes. Le parc commence à avoir fier allure de nouveau!

     

Sur la photo : Les Lions Michèle Lavoie, Denise Audet, Lisette Proulx, Bertrand Gagnon, Benoît Bouthillette, Éric Portelance, Diane Goyette; absentes sur la photo : Danielle Goyette prenant la photo et Murielle Roy et Francine Breault parties dîner.

                             

           

                                                              

   

 

Fin de semaine occupée pour les Lionceaux de Compton !

Le vendredi soir 26 avril 2019, une quinzaine de Lionceaux (et de futurs Lionceaux!) ont assuré le service lors du Souper-spaghetti organisé par le Comité de mobilisation pour l’agrandissement de l’école Louis-St-Laurent. L’évènement visait à amasser des fonds pour soutenir les valeureux efforts déployés par la communauté dans l’avènement de ce fabuleux projet. Plus de 300 repas ont été servis et la salle communautaire bruissait des rires et de l’agitation de nos petits Félins.

  

Les membres Lions responsables des Lionceaux avaient, comme toujours, la joie d’être aidés dans leurs tâches par les deux enseignantes qui collaborent depuis deux ans à l’organisation du club des Lionceaux, Mesdames Karyna Bilodeau et Geneviève Hallée.

Le service au bar était assuré par nos deux présidents, Bertrand Gagnon pour le club mère et Benoît Bouthillette pour la branche 2.0. Et, même si plusieurs Lionceaux affirment les avoir vus engloutir de nombreuses portions de pouding chômeur (qui était une merveille !), on nous garantit qu’ils ne chômaient pas…

Les Lionceaux remettront aux organisatrices de l’évènement un chèque au montant de 266,31 $, qui représente les profits engrangés par la tenue du kiosque extérieur lors du Noël à la Maison des Arts St-Laurent, en décembre dernier.

Bravo à toutes et à tous pour ce rendez-vous couronné de succès!

 Les Lionceaux au congrès de Warwick

        

La bannière des Lionceaux sous la horde de bannières des clubs Lions régionaux

Le lendemain, samedi 27 avril, une délégation de trois Lionceaux de Compton accompagnait les représentants de notre club au congrès du District U-4, qui se tenait cette année à Warwick. Ça chantait fort dans l’auto !

    

Les Lionceaux de Compton: Laurie Venner, Rosalie Lajoie et Émilie Lajoie

Après avoir porté fièrement le drapeau des Lionceaux de Compton lors de la traditionnelle parade des bannières marquant l’ouverture du congrès, nos trois vaillantes représentantes Émilie Lajoie, Rosalie Lajoie et Laurie Venner ont aussi pu entonner la chanson des Lionceaux de Compton devant les dignitaires désireux de venir les rencontrer.

Les Lionceaux avaient imprimé les paroles de leur chanson, qu’elles ont ainsi pu distribuer aux adultes rassemblés, qui se sont montrés émus de partager leur chant et de témoigner leur fierté pour leur engagement.

       

Accompagnées, à gauche sur la photo, par les représentants des Lionceaux d’Eastman (Lion George, Lionceau Nicolas et Lion Nathalie), ainsi que, à droite sur la photo, par deux des membres responsables des Lionceaux de Compton (Lions Danielle Goyette et Benoît Bouthillette), nos trois vaillantes Lionceaux (Rosalie Lajoie, Laurie Venner et Émilie Lajoie) posent fièrement sous le regard bienveillant des dignitaires Lion Denis Brouillard, gouverneur du district U-4, Lion William Galligani, administrateur du Club Lions international et Lion Luc Charbonneau, 1ervice-gouverneur du district U-4

 

Voici la chanson thème des Lionceaux de Compton

Le club Lions mère et le club Lions branche 2.0 aussi présents

Quelques membres du club Lions mère et du club Lions branche 2.0 étaient aussi présents au congrès de Warwick et ont pris part aux différentes rencontres et  ateliers avec beaucoup d'agrément et d'intérêt. Au moment du défilé des bannières, ce sont les Lions Jean-Luc Mercier et Benoît Bouthillette qui ont présenté la bannière du club Lions de Compton.

                            

 

Merci Monique!

Au début de l'année 2019, Lions Monique Bégin nous annonçait qu'elle avait décidé de cesser d'avoir en charge le nettoyage et l'analyse des lunettes dont elle s'occupait depuis de nombreuses années. Un prochain texte sera bientôt publié ici sur toutes ces années de grande générosité de la part de Monique et d'autres Lions. À la suite de cette nouvelle, Monique recevait deux beaux mots de l'optométriste sans frontières Lions Hector Tremblay ainsi que de Denis Brouillard, Lions gouverneur du district U-4.

Les voici:

" Bonjour Monique,

 J`ai appris que tu mettais fin aux analyses de lunettes après avoir donné tellement d’années à organiser les équipes dans le but d'analyser une quantité industrielle de lunettes qui m'ont permis, avec mes équipes, de donner du bonheur aux personnes pauvres d’autres pays!

Je te remercie énormément pour toutes ces heures que tu as consacrées d’une  manière tellement consciencieuse.

 Sans toi et les bénévoles qui t’ont assistée, je n'aurais pas eu assez de lunettes de toutes puissances, même les solaires, étuis, lingettes pour être le responsable d’un aussi grand nombre de missions optométriques. QUEL BONHEUR!! GRÂCE À TON BÉNÉVOLAT, BEAUCOUP DE PERSONNES ONT PU PROFITER D’UNE VIE MEILLEURE!!

 Je te remercie de tout mon cœur pour tant de dévouement pour notre cause.

Avec affection,

 De toutes mes équipes, d'Optométristes sans Frontières, surtout de moi,

  Hector "

 

"Bonjour Lion Monique,

Le témoignage de reconnaissance du Lions Hector n’est pas exagéré du tout. Je suis tout à fait d’accord avec lui. Tu es merveilleusement méritante. Ces éloges démontrent que tu es très importante pour le Lionisme, pour moi, pour toutes les personnes nécessiteuses qui ont profité de ton travail. Tu fais vraiment une différence. C’est ça du Lionisme vrai.

Merci,

Lions Denis Brouillard "

 

CINQ NOUVELLES INTRONISATIONS CHEZ LES LIONS 2.0

Le mercredi 20 mars 2019, cinq nouveaux Lions 2.0 étaient accueillis au sein de la grande famille du Lionisme. Pour l'occasion, une belle cérémonie s'est tenue au sous-sol de l'église Saint-Thomas-d'Aquin alors que tous les Lions de Compton y étaient rassemblés. Les nouveaux Lions sont Jacques Blain, Éric Portelance, Chantal Dionne, Patricia Pleszczynska et Bernard St-Laurent.

     

                  Jacques Blain                             Patricia Pleszczynska          

                     

                                                     Bernard St-Laurent

  

                 Éric Portelance                               Chantal Dionne

 

Les Lionceaux en action

Bravant le froid hivernal de la fin de semaine des 8 et 9 décembre derniers, une dizaine de Lionceaux de Compton ont vendu des victuailles aux passants lors du Noël à la Maison des Arts St-Laurent qui fut un impressionnant succès.

 

Lions Benoit Bouthillette et Lionceaux Elsa, Emy-Maya, Rosalie et Magalie

À l’abri sous un chapiteau rouge, le sourire aux lèvres, le rouge aux joues et débordants d’enthousiasme, les Lionceaux ont mis du cœur dans leur ouvrage. Avec leurs chocolats chauds, jus de pomme chaud, viennoiseries et maïs soufflé, ils ont su plaire aux visiteurs de multiples façons. Les fonds amassés seront offerts à un organisme de notre municipalité choisi par les Lionceaux. Cette grande réussite n’aura pu être si bien sans la contribution du Verger Le Gros Pierre, du Marché Tradition de Compton et des parents des Lionceaux présents!

Un apprentissage vert

Puis, lors de la journée pédagogique du 7 janvier dernier, les adultes responsables des Lionceaux invitaient la recycologue et conférencière Monique Clément à venir partager son expertise avec les jeunes de l’école Louis St-Laurent de Compton et les Lionceaux. De la maternelle à la sixième année, tous les enfants du service de garde ont pu en apprendre un peu plus sur ces fameux trois bacs de couleurs différentes. Plusieurs Lionceaux étaient de la partie dans le but de servir par la suite de guides à l’école comme à la maison pour un meilleur respect de l’environnement.

           

Ne pas mettre au recyclage les plastiques #6, reconnaître ce qui se récupère, ce qui va au compost ou à la poubelle… Même les professeurs présents en ont appris lors de cette conférence. Saviez-vous que les petits contenants de yogourt ne se récupèrent pas? Powerpoint et vidéo à l’appui, Mme Clément a su bien capter l’attention des enfants. Terminant avec une activité de triage, les jeunes ont pu démontrer leur écoute et leur désir d’en apprendre plus. Un bon pas vers une école plus verte!

 

La fête de Noël des enfants fut un autre grand succès!

                        

Le 9 décembre 2018 fut une autre journée teintée de tendresse et de joie de vivre chez les Lions de Compton.

Ce jour-là, étaient réunis au sous-sol de l'église quelque 79 enfants... 69 adultes... 12 membres Lions... pour célébrer la venue de 27 des 32 nouveaux-nés Comptonois cette année!

    

Les Lions bénévoles Marcelle Bérubé-Veilleux, Francine Breault, Huguette Rodrigue et Murielle Roy.

 

Les jeunes ont adoré la présence du magicien Stéphane Boucher qui les a surpris avec plus d'un tour!

Un autre moment inoubliable qui a réuni tout-petits et aînés!

              

 

Une journée de consultation fort appréciée

La journée Diabète et Nutrition, organisée le 13 novembre 2018 par la pharmacie Proxim de Compton en collaboration avec le club des Lions de Compton, fut un beau succès. Malgré la météo qui a fait des siennes, la nutritionniste Lynda Dubé de la compagnie Nutria a quand même pu rencontrer 14 personnes sur une base individuelle, ce qui a complètement rempli l’horaire disponible pour cette journée.

Chantal Dionne et Éric Portelance, les pharmaciens propriétaires du Proxim Compton, étaient heureux de leur initiative qui a grandement contribué au contrôle du diabète de ces gens en leur donnant l’information et les outils nécessaires pour mieux gérer leur état de santé.

                       

                        Les pharmaciens Chantal Dionne et Éric Portelance

 

La 33e édition du souper Fondue des Lions de Compton : un immense succès

Le samedi 17 novembre 2018 fut, une fois de plus, une grande soirée au sous-sol de l’église de Compton. Plus de 360 gourmands ont pris place au fil des longues tables pour y partager la bonne fondue annuelle du club Lions.

L’organisation de ce cérémonial repas annuel n’est pas une mince affaire. Tout se déroule au quart de tour, sous la supervision minutieuse de Lions Murielle Roy qui surveille étroitement de son côté à ce que les tables soient parfaitement mises, que le service soit impeccable, que les billets de tirage soient vendus au plus grand nombre de convives, alors que Lions Bertrand Gagnon s’affaire à ce que personne ne manque de rien et que les bouillons à fondue bien chauds se retrouvent notamment dans les caquelons au centre des tables. Quant à André Couture, il a notamment supervisé admirablement bien les achats multiples, la quête des commanditaires et très bien animé les tirages au cours de la soirée.

      

Mais ils n'étaient pas seuls à s’activer fébrilement! Pour préparer cet évènement, ce sont plus de 700 heures offertes du fond du cœur par plus de 45 membres bénévoles du Club Lions et du club branche Lions 2.0. Sans oublier aussi le joyeux groupe de jeunes employés serveurs et plongeurs qui, eux, tout au long de la soirée, circulaient entre les tables telles des fourmis hyperactives.

 

Comme à l’habitude, depuis 32 ans maintenant, ce souper se veut une récompense pour ceux qui achètent chaque année les billets Li-Gagn-Ons servant à financer les œuvres de bienfaisance, en plus de tous les billets vendus au cours de la soirée pour les nombreux prix-cadeaux offerts en tirage.

De la bien grande visite

Ce soir-là, les Lions ont eu l’honneur d’y recevoir la ministre du Développement international et de la Francophonie, Madame Marie-Claude Bibeau, qui arrivait tout juste d’Éthiopie, le gouverneur 2018-2019 Lions Denis Brouillard, des membres du club Lions de Warwick, le président de zone 2018-2019 Lions Pascal Audet, Lions Jacques Paquette du club de Sherbrooke, Lions Jean-Paul Poulin et Lions Marc Hébert du club de Coaticook.

Cette grande réussite ne pourrait exister sans la présence fidèle des participants d’année en année ainsi que la généreuse contribution des très nombreux commanditaires qui ont su transformer ce souper en un rassemblement festif bien apprécié de tous.

Quelques ingrédients clés de ce souper de fondue

150 litres de bouillon de fondue

64 litres de sauce à trempette

4 litres de vinaigrette

220 paquets de 350 gr de bœuf tranché

400 patates

40 lb de carotte

1 caisse de céleri

1 caisse de brocoli

2 caisses de tomates

3 caisses de poivrons de couleurs

1 caisse de concombres

7 caisses de laitue mesclun

400 petits pains

16 litres de lait

4 cafetières de 100 litres

48 tartes aux pommes

400 formats individuels de crème glacée Coaticook

Et une incalculable quantité de sourires!

 

Petit diaporama du déroulement de la soirée!

         

         

    

 

       

 

Une nouvelle année pour les Lionceaux de Compton

Texte : Lions Jordane Masson

 Lors d'une première rencontre le 7 novembre 2018, une quinzaine de Lionceaux, autant d'anciens que de nouveaux membres de 8 à 12 ans, se rassemblaient dans leur nouveau local au sous-sol de l'église Saint-Thomas-d'Aquin. Ils démontraient tous autant de fébrilité à l’idée de faire partie de ce club de jeunes Comptonois prompts à aider leur prochain.

L'engagement

Chaque mois sera porté par une nouvelle valeur à explorer. La première, l’engagement, a soulevé un bel échange sur son implication au quotidien. Faire ses devoirs, participer aux tâches ménagères, travailler aux pommes ou aider son frère ou sa sœur dans ses lectures… Les jeunes ont compris que lorsqu'un lionceau s'engage, il se donne à 100 %.

Une super équipe

Sous l'aile de deux enseignantes de l'école Louis-St-Laurent, des membres du Club Lions 2.0 et des parents bénévoles, une autre belle année s'annonce pour les Lionceaux. À travers des discussions, des jeux et des activités communautaires, ils pourront se dépasser et participer au rayonnement de notre belle municipalité.

Bravo à toutes et tous pour votre implication!

 

Première ligne, de gauche à droite : Rosalie et Émilie Lajoie, Ayna Stelly, Isaac Lafortune, Marie-France Ouellet, Jonathan Stelly, Emy-Maya Tremblay, Maïka Vachon, Mathilde Murray, Karyna Bilodeau, Michèle Lavoie

Deuxième ligne, de gauche à droite : Danielle Goyette, Benoît Bouthillette, Geneviève Hallée, Magalie Péloquin, Gabriel Trahan, Laurie Venner, Marianne Lavoie, Mathias Gilbert, Maélie Paré et Jordane Masson.

 

 

Deux activités estivales très appréciées en 2018

Une Fiesta latino pour célébrer avec les travailleurs saisonniers

Compton s’est bien amusé le vendredi 13 juillet au parc des Lions. Une soirée au temps superbe avec de la belle visite de la part des travailleurs saisonniers et des producteurs qui les embauchent pour l’été.

Le menu typiquement latino concocté par le chef David Vinas et une bonne amie mexicaine venue lui prêter main-forte bénévolement comprenait des tamales au porc et végétarien. Plusieurs en ont savouré plus d’un si bien que tout a été engouffré avec bonheur! Sans oublier une bonne bière Corona bien fraîche pour arroser le tout !

Jacques Blais des Vallons Maraîchers, Marjorie Tyroler, directrice du Centre d'Action bénévole de la MRC de Coaticook et le groupe de travailleurs saisonniers des Vallons.

Le chef David Vinas et une amie mexicaine bénévole.

Cette charmante soirée organisée par le Club Lions 2.0, agrémentée d’une trame musicale bien latine, se voulait une rencontre conviviale entre les Comptonois et ces gens venus d’ailleurs pour l’été, la plupart du Guatemala et du Mexique, et qu’on rencontre parfois à l’épicerie ou ailleurs dans le village. Une Fiesta qui fut un succès avec sa centaine de participants et que les Lions 2.0 se promettent bien de remettre au calendrier l’été prochain.

 

Les voitures anciennes, toujours aussi populaires

Plus de 1500 visiteurs se sont déplacés pour venir admirer les quelque 166 voitures rutilantes des années 1915 à 1998 de la 13e édition de l’Exposition des voitures anciennes au parc des Lions le dimanche 19 août.

La voiture Standard Flying 8 1947 gagnante du premier prix.

Les jeunes ont accordé le Prix Coup de cœur à la Volkswagen Westfalia 1969 d’Yves Bernier de Sherbrooke alors que le Coup de cœur du public a été décerné à la Studebaker Speedster 1955 de Ghislain Haman de Sherbrooke. Quant au premier prix de l’évènement, il a été remis à la très flamboyante Standard Flying 8 1947 de Claude Simard de Trois-Rivières.

                

Cette exposition tant appréciée est rendue possible grâce à la collaboration de commanditaires et partenaires importants dont le club Lions de Compton qui apporte son appui à l’organisation de l’évènement et quelques douceurs offertes aux gourmands par les Lions 2.0 dans son casse-croûte tenu sur place.

 

 

 

Passation des pouvoirs le 20 juin 2018

Lors de l'assemblée générale du 20 juin, la présidente Lions Nicole Couture 2017-2018 passait le pouvoir au nouveau président Lions Bertrand Gagnon pour 2018-2019.

                   

 

Le Jardin des Lionceaux et des Aïnés

À leur dernière rencontre en début juin, avant la reprise de leurs activités à l'automne, les Lionceaux ont mis les mains dans la terre afin de planter plantes et fruits dans le jardin intergénérationnel derrière le Pavillon Notre-Dame-des-Près.

  

 

Les Lionceaux continuent de s'impliquer

Le samedi 19 mai 2018, ce sont quelque 200 familles de Compton qui ont reçu gratuitement des arbustes à fleurs, des arbres et du compost lors de la Journée de l’arbre organisée par le Comité de citoyens en environnement et appuyée par la Municipalité, le ministère des Ressources naturelles et la Caisse des Verts-Sommets. Pour l'occasion, les Lionceaux sont sortis une fois de plus de leur tanière afin de venir donner un coup de main aux organisateurs.   

                      

 

Les femmes à l'honneur

Lors de la dernière assemblée générale du 16 mai 2018, la présidente Nicole Couture a tenu à souligner les 30 ans de l'arrivée des femmes au sein des clubs Lions, ainsi que le mois de la fête des Mères, en n'invitant que des femmes à la table d'honneur. De plus, six d'entre elles avaient déjà été élues présidentes à un certain moment pour le club Lions de Compton.

Deux nouvelles intronisations chez les Lions

 Ce mercredi 16 mai également, les Lions de Compton accueillaient officiellement deux nouveaux Lions dans son organisme. Lisette Proulx, membre du club Lions 2.0 et absente lors de l’intronisation de groupe, le 21 février dernier, ainsi que Gisèle Dessaints ont ainsi allumé une chandelle afin d’unir leur force et leur cœur à la flamme des Lions, sous le regard attentif de leur parrain respectif, Bertrand Gagnon et Albert Favreau. Bienvenue à ces deux nouveaux Lions au sein de cet important regroupement de bénévoles. 

                        

 

L’importance de l’environnement pour nos Lionceaux

Dans le cadre du Jour de la Terre et du Mois de l’arbre, nos Lionceaux ont pu participer de multiples façons au bien-être de notre environnement.

En apprentissage

Le 3 avril 2018, ils apprenaient l’importance des 3R-V, réduire, réutiliser, recycler et valoriser, par une petite compétition amicale à travers un jeu-questionnaire à roulette emprunté à la Municipalité de Coaticook. De plus, le 26 avril, quelques-uns sont venus assister, avec une dizaine d’adultes, à la projection du documentaire Demain, découvrant principalement les différents modes d’agriculture écologiques et d’énergies renouvelables.

Au boulot!

Après toutes ces informations acquises, ils étaient prêts à mettre la main à la pâte les 1er et 9 mai pour une corvée de ramassage de feuilles au parc des Lions. Énergie et plaisir électrisaient l’air! Peut-être en avez-vous aussi vu quelques-uns à la Journée de l’arbre du 19 mai? En plus de la distribution d’arbres et d’arbustes, le comité citoyen en environnement offrait, avec l’aide des Lionceaux, des semences d’asclépiades et de l’information sur l’avenir précaire du papillon monarque.

 

Au cœur de leurs valeurs, l'environnement tient à nos Lionceaux et ils ont su le démontrer avec joie et entrain. Bravo à tous!

 

 

 

Le Quille-O-Dons : un franc succès !

Le club Lions de Compton désire remercier chaleureusement les commanditaires, les donateurs et tous les participants à notre Quilles-O-Dons et au délicieux souper Méchoui qui se tenait le samedi 5 mai 2018 dernier au salon Le Riviera de Coaticook. Cet événement nous a permis de ramasser la somme de 5 800 $ qui sera redistribuée aux quatre familles parrainées.

Ce fut une autre bien belle journée inoubliable !

 

Voici la recette gagnante du bon souper spaghetti partagé le samedi 21 avril 2018 avec toute la communauté sensibilisée au problème d’espace de notre école à Compton !

125 livres de viande

15 pieds de céleri

30 livres d’oignons

Une horde de poivrons

100 litres de tomates et de pâte de tomate

45 livres de pâtes

Quelques touches d’épices

Pour 174 litres de sauce spaghetti !

                                                      

                                                           

Afin de continuer sa belle mission dans le but de conserver tous les enfants à l’école de Compton, le comité de mobilisation poursuit la tenue d’évènements-bénéfices. Il a ainsi célébré sa deuxième année d’existence en organisant notamment un autre excellent souper-spaghetti.

Cette année encore, les convives ont afflué, joyeux et affamés. Ce sont plus de 250 personnes qui ont dégusté ce bon repas préparé avec entrain.

De nombreux bénévoles du Comité de mobilisation et du Club Lion ont offerts de leur temps pour l’occasion. Un beau merci tout particulier aux jeunes Lionceaux pour leur coup de main !

Plusieurs représentants des paliers décisionnels étaient également présents. Les conseillers municipaux de Compton accompagnaient notre maire Bernard Vanasse. Étaient présents aussi de la Commission scolaire de Hauts-Cantons, M. le président Yves Gilbert, Mme la Vice-Présidente Patricia Sévigny, et M. le Commissaire André Couture, tous très sensibles à cette cause. Et finalement le député de Saint-François, M. Guy Hardy et l’honorable Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et ministre du Développement international et de la Francophonie nous ont également fait l’honneur de leur présence.

De plus, de nombreux commanditaires ont collaboré avec générosité cette année encore à l’évènement, contribuant ainsi largement à son succès.

 

 

Une fête de Pâques énergique

Le samedi 31 mars 2018, la bibliothèque Estelle-Bureau réunissait plus d'une cinquantaine de jeunes Comptonois pour son spécial de Pâques.

Plusieurs Lionceaux se joignaient à la deuxième partie de cette journée festive pour prendre part à la chasse aux cocos! Après avoir dissimulé plus de 300 chocolats dans des cocos en plastique le 20 mars dernier, une dizaine de nos jeunes inspirants ont aussi donné de leur temps le samedi de Pâques pour cacher ces cocos et guider les plus petits dans leur passionnante recherche. Un immense merci pour cette extraordinaire participation! Merci aussi aux Lions 2.0 ainsi qu'à notre chocolaterie du village, Xocolatl, pour les succulents petits trésors sucrés.

7500 lunettes essuyées!

Pendant trois vendredis des mois de février et mars, près d'une dizaine de Lionceaux se sont rassemblés à la cafétéria de l'école Louis-St-Laurent avec des professeurs, des membres du club Lions ainsi que des bénévoles pour deux heures de nettoyage de lunettes. En tout, 7 500 lunettes ont subi un bon nettoyage en règle dans le lave-vaisselle de la cafétéria, sous la généreuse surveillance de la cuisinière Nancy McDuff, pour ensuite être essuyées une par une par les mains pleines d'entrain des jeunes et moins jeunes présents.

    

Un projet inspirant

Depuis quinze ans, une trentaine de club Lions aident au ramassage des lunettes alors que quatre de ces clubs s'occupent du nettoyage, de l'analyse et du trie de ces précieux objets. Monique Bégin, membre Lions de Compton, participe à ce projet depuis le début, entreposant des milliers de lunettes dans son garage. À partir du mois de janvier, elle commence le nettoyage avec l'aide de plusieurs membres Lions. Grâce aux dons des clubs Lions de la zone 53 Centre, l'achat d'un lentimètre a été possible pour permettre à cette dame d'analyser minutieusement la force des lunettes, données fort utiles pour ceux qui les distribueront aux gens dans le besoin. Par la suite, toutes les paires de lunettes sont emballées individuellement avec sa prescription pour être distribuées dans différentes régions du monde par le Dr Hector Tremblay et les Optométristes sans frontières.

Un grand merci au comité de la cafétéria de l’école ainsi qu’à la direction pour leur précieuse collaboration!

 

Une nouvelle branche au club Lions de Compton

Le mercredi 15 mars 2017 marquait la naissance d’une nouvelle branche du club Lions de Compton, le club 2.0. Treize recrues se sont engagées à fonder cette extension qui vise à apporter du sang neuf dans la continuité des réalisations du club mère, et ce, avec le même désir de servir la communauté qui animait ses valeureux pionniers.

Pourquoi une nouvelle branche ?

« On ne se le cache pas, confie Lions Bertrand Gagnon, notre cohorte actuelle est vieillissante. Ces gens-là ont fait énormément pour notre collectivité, mais la plupart d’entre eux n’ont plus l’énergie pour innover et se lancer dans des avenues encore inexplorées. Cependant, les anciens restent attachés à leur club et veulent continuer à se rencontrer tout en souhaitant que leur mission se poursuive par une relève dynamique. C’est tout à leur honneur! » Par contre, au cours des dernières années, les Lions ont constaté que l’écart des générations rendait difficile l’intégration de nouveaux venus. Voilà pourquoi, après en avoir discuté tous ensemble, ils ont ouvert la porte à ce club branche qui vise à accueillir une brigade plus jeune amenant de nouvelles manières de faire en complément à l’excellent travail déjà accompli, et ce, sans rien brusquer.

Des Lions à part entière... à leur manière

Un club branche, c’est une formation liée au club principal des Lions de Compton. Ce sont des membres à part entière qui doivent évidemment adopter les valeurs internationales de bénévolat du Lionisme; sans toutefois avoir à copier les modèles du passé. Ils ont leur entité, leur gestion, leur propre collecte de fonds, leurs réunions, leurs règles de fonctionnement, etc.

« En réalité, explique Bertrand Gagnon, il n’existe qu’une seule vraie obligation pour un Lions, à part payer sa cotisation annuelle, c’est celle de socialiser avec les autres membres. Ce qui signifie faire une rencontre par mois (sauf les deux mois d’été) afin de s’obliger à se voir régulièrement, car c’est ce contact assidu qui crée la synergie du club et stimule l’envie de faire des projets ensemble ». Mais la nouvelle division pourra déterminer les modalités de cette rencontre qui pourrait être un déjeuner, un 5 à 7, un brunch, etc. Le club branche n’est pas là pour assurer la relève des activités des anciens, car celles-ci sont bien rodées, mais pour créer ses propres projets. Bref, ce groupe plus jeune, tout en gardant la communication avec la branche mère, fonctionne de façon autonome. »

Pique-nique dansant… sous la pluie

Bien qu’organisée dans l’enthousiasme et la joie de vivre, la première activité du club Lions branche 2.0, un pique-nique dansant familial, n’a pas connu le succès espéré, car dame Nature a fait des siennes en ce fameux vendredi 14 juillet 2017. Il a tellement plu que bien peu de gens se sont joints à la fête. À la prochaine, alors!

Les Lions 2.0 à l’exposition des Voitures anciennes

Un temps magnifique ! Un site enchanteur au cœur du village ! C’est à l’ombre des majestueux arbres du parc des Lions que les nombreux visiteurs ont admiré une fois de plus les belles d’autrefois. Cet été 2017, le club branche Lions 2.0 a aussi pris part à l’évènement en offrant quelques douceurs à déguster, entre autres des muffins faits maison par des membres Lions et autres rafraîchissements et biscuits. Les Lions participants se promettent d’être de nouveau de la fête en 2018.

 

Les Lionceaux à Compton : une bouffée d’énergie

Le 7 novembre 2017 se déroulait la première rencontre officielle des nouveaux Lionceaux de Compton. Il avait existé déjà un groupe de Lionceaux il y a quelques années et voici que le projet est relancé à nouveau avec succès. Sous la supervision de professeurs de l’école Louis St-Laurent, de parents bénévoles et de membres du club branche Lions 2.0, 22 jeunes Comptonois de la 4e à la 6e année participent régulièrement à différentes activités dans le but d’améliorer notre vie communautaire.

Ce mini-club avait déjà été créé en 2012 dans le but de véhiculer auprès des jeunes du village les valeurs du Lionisme, axées principalement sur l’engagement auprès de son milieu. Par une meilleure connaissance de soi et des autres, ces petits Comptonois apprendront à travailler en équipe pour mieux aider leurs prochains.

 

Nos Lionceaux se présentent motivés, plein d'amour pour leur village et remplis d'un fort désir d'entraide et de partage. Ils ont déjà participé à un camp d’hiver pour faire connaissance, conçu des cartes de Noël qu’ils sont allés offrir aux aînés du Manoir de chez nous en plus d’un touchant concert de Noël, ils ont aussi fabriqué des chocolats qu’ils sont allés distribuer aux tout-petits des deux garderies de Compton lors de la Saint-Valentin… Et ce n’est qu’un début! Ils ont de l’énergie, ces jeunes et on a de quoi en être bien fiers.

   

   

 

Souper Fondue chinoise, 18 novembre 2017: une autre grande réussite

Près de 340 Comptonoises et Comptonois se sont délectés à cet autre souper Fondue annuelle des Lions.

Réunissant une trentaine de membres du Club Lions et de la branche Lions 2.0, l’organisation et le service de cet évènement ont remporté un franc succès. Grâce à l’apport de notre belle jeunesse qui aidait avec efficacité à de multiples tâches, trois générations se sont croisées pour travailler à l’unisson au grand bonheur de notre village.

Pour clôturer la soirée, une ambiance festive a réjoui les participants qui se sont retrouvés sur le plancher de danse, sous la gouverne musicale du DJ Lions 2.0 Benoît Bouthillette.

Un immense merci pour votre présence ainsi qu’à tous les commanditaires qui ont su transformer ce souper en un rassemblement mémorable.

Fête de Noël des enfants : 10 décembre 2017

Lors de la célèbre fête de Noël organisée par le club Lions, ce sont 148 personnes, dont 82 enfants, qui ont été charmés par la présence légendaire du fameux père Noël. Son incroyable distribution de cadeaux a d’ailleurs causé tout un émoi.

 

Un immense merci aux bénévoles ainsi qu’aux membres Lions présents et spécialement à M. André Lachance, responsable de l’organisation.

 

Soirée d’intronisation des membres du club branche 2.0 : 21 février 2018

C’est lors de l’assemblée générale de février qu’ont été enfin accueillis officiellement douze membres du club branche Lions 2.0.

C’est à la suite d’un savoureux souper que les nouveaux Lions ont pris part à leur cérémonie d’intronisation. Chacun fut présenté sur une touche à la fois d’humour et de solennelle réflexion par leur parrain, le Lions et vice-président Bertrand Gagnon.

De gauche à droite: Danielle Goyette, Josée Gaudet, Marjorie Tyroler, Michèle Lavoie, Benoît Bouthillette, Danielle Robinet, Diane Goyette, Gaétan Couture, Gaétan Gilbert, Danielle Lanciaux, Sylvie Lemonde, Jordane Masson, leur parrain Bertrand Gagnon. Manquait à la soirée: Lisette Proulx.

     

Étaient notamment présents à l’évènement, monsieur le gouverneur du District U-4, Lions Claude Chiasson et sa conjointe Frances Champigny et monsieur le gouverneur 2016-2017, Lions Denis Brouillard, en plus d’un très grand nombre des Lions du club Mère de Compton.

                              

Au cours de cette soirée, des membres qui ont cumulé de nombreuses années de service au sein du club Lions ont aussi été honorés.

   

 

_____________________________________________________________________

 

  LES LIONCEAUX 2014-2015

En 2014-2015, un autre groupe de Lionceaux avait existé pour le bonheur de la communauté.

Lion Michèle Jodoin  a accompagné les Lionceaux au Manoir pour la distribution des chocolats fabriqués par eux lors de leur dernier séjour à Val-Estrie. Nous en avons profité pour leur faire découvrir la nouvelle chanson des Lionceaux 2015.

 

Chanson des Lionceaux 2015  

Nous on est Les Lionceaux
Du primaire Louis St-Laurent
C’est à Compton que nous servons
Nous aimons aider les gens

Refrain (x2)
Ah! Les lunettes  pis les canettes
On veut les récupérer
C’est pour mieux les transformer
Pour soutenir, toute la communauté

Pour ceux qui sont dans le besoin
Nous ne sommes jamais bien loin
À l’hôpital ou à maison on va les visiter
Pour les encourager                                              
( Dip-Dip-Pidirilip etc et on se lève pour danser et faire bouger les gens).)

Faire plaisir est notre désir
Sans rien attendre en retour
Que tu sois jeune ou bien âgé
Nous allons te supporter

 

Le Parc Lions, les Comptonales
Motivés nous participons
Comme Les Lions notre idéal
Servir les autres nous aimons   

Refrain (x2)

Ah! Les lunettes  pis les canettes
On veut les récupérer
C’est pour mieux les transformer
Pour soutenir, toute la communauté

 __________________________________________________________

 LES LIONCEAUX

Camp  Val-Estrie

 

Le 17 octobre 2013, une trentaine de jeunes de l'école Louis St-Laurent participaient au camp des Lionceaux à Val-Estrie. Des intervenantes de l'école les ont accompagnés dans plusieurs activités ainsi que quelques membres de notre club Lions qui se sont relayés du vendredi au samedi en après midi.

               Le but de cette rencontre visait à faire des activités permettant une meilleure connaissance de soi et des autres ainsi qu'un partage sur les valeurs véhiculées par le Lionisme.

               Lion  Denise Audet, lion Maurice Duchesneau, lion Michel Jodoin, lion Jacques Simoneau ont partagé leur vision et leur engagement dans le club Lions.

               Pendant l'activité pour mieux se connaître, on a pu observer l'ouverture,  la franchise et la beauté intérieure de nos jeunes qui s'engagent à être au service de leur milieu  selon leurs goûts et les talents de chacun.

               En après-midi, lion Vincent et lion Monique, lion Bertrand et lion Diane ont rejoint le groupe et ont participé aux activités ainsi qu'au souper. Le lendemain, les Lionceaux ont fabriqué des boîtes à biscuits et des biscuits de leurs mains afin de les remettre à nos conseillers municipaux.

               Merci aux animatrices engagées à faire vivre ces activités aux jeunes Lionceaux ainsi qu'aux Lions ayant participé à ce camp.


 

LES LIONCEAUX

              Le club Lions de Compton est très engagé dans sa communauté et tout spécialement auprès des jeunes de l'école Louis St-Laurent .

             Au printemps 2012, lors de la remise d'un don à l'école par Lion Michel Jodoin, Carole McDuff, secrétaire, s'est informée sur la possibilité de fonder un club  Lionceaux.

               D'emblée, Lion Michel a trouvé l'idée géniale et l'a aussitôt proposée au CA.  Après quelques rencontres informelles, un comité  formé de Lion Carole Routhier, Lion Odette Harvey , bientôt suivi de Lion Maurice Duchesneau, s'est joint à lui.

               À l'automne 2012, le directeur de l'école, monsieur Normand Lapointe,  ainsi que Carole McDuff , Ginette Ménard et Karyna Bilodeau ont complété le comité.

               Une lettre, expliquant le but, la démarche, et invitant les jeunes à former un premier groupe a été envoyée aux parents.  Treize jeunes ont accepté de relever le défi: Carl Breault, Cédrick Charest, Magali Crête, Lya David Duquette, Samuel Goulet, Xavier Leblanc, Frédérick  Lussier Ladouceur, Mégan Plessis Bélair, Maé Raymond, Mathis Rodrigue, Nathan Rodrigue, Mahélie Tremblay et Naomie Tremblay.

                Fin janvier 2013, deux enseignantes: Ginette Ménard,  Karyna Bilodeau et Carole McDuff ont organisé des activités permettant aux jeunes de vivre l'entraide et le partage au camp Val-Estrie. Lion Carole Routhier et Lion Michel Jodoin les ont accompagnés pendant ce camp de 24 heures.  Lion Bertrand Gagnon et Lion Maurice Duchesneau ainsi que le directeur Normand Lapointe ont participé au souper et aux activités de la soirée.  Jeux et animation ont permis de mieux se connaître.

                 Lors d'un atelier de composition, il est à noter que ce sont les jeunes qui ont lancé les idées et trouvé les paroles donnant tous les ingrédients qui ont permis à Lion Michel Jodoin de mettre en musique leur chanson thème. Des cartes de souhaits  de St-Valentin et des coeurs en chocolat furent aussi confectionnés lors de ce séjour. Les Lionceaux ont poursuivi le partage en remettant leurs chefs-d'oeuvre aux résidents du Manoir de Chez-Nous le 14 février ainsi qu'aux participants du bingo de l'Äge d'Or.

                Fin avril 2013, une visite fut remarquée au Congrès Lions à Granby, ce fut celle de trois jeunes Lionceaux accompagnant le club Lions de Compton lors du défilé des bannières. C'est avec fierté que Naomie,  Mahélie et Cédrick ont eu l'occasion d'interpréter la chanson thème accompagnés à la guitare par Lion Michel.  Ils furent chaudement récompensés par une salve d'applaudissements.  Ils participèrent ensuite à l'atelier Jeunesse animé par Lion Hélène Gagnon et par Lion Michel Jodoin.  Lion gouverneur Robert Giasson et  la Directrice des clubs Lions international, Claudette Cornet, venue de France ,ont fait mention de nos jeunes Lionceaux dans leur allocution. Nos jeunes sont des pionniers puisqu'ils sont les premiers de leur groupe d'âges au  Québec et peut être même au Canada.

                 À la dernière assemblée générale du mercredi 15 mai, trente-sept membres Lions présents ont accueilli les 13 jeunes Lionceaux, accompagnés de leurs parents et des responsables
de l'école Louis St-Laurent
:
 
                 Avec la participation de madame Bilodeau, les jeunes ont réaffirmé le but de leur groupe: aider les gens ainsi que leurs camarades de classe en s'engageant à l'école, aider les enseignants ou le personnel du service de garde et suivre l'exemple des Lions qu'ils côtoient. 
Cette valeur d'entraide cadre bien dans la vocation entrepreneuriale de l'école: participation citoyenne accrue et une vie communautaire plus active, voilà pourquoi ils participeront aux Comptonnales.
 
Après le souper et les échanges entre les Lions et leurs invités, les jeunes Lionceaux ont présenté leur chanson thème.  Ils ont aussi invité les gens à participer au lancement de leur groupe le jeudi 23 mai, à  l'école Louis-St-Laurent dans le cadre d'un ''Marcheton".  Ce dernier fut un succès et les jeunes ont recueilli des fonds pour la cafétéria de leur école. Les Médias étaient aussi présents et plusieurs jeunes ont manifesté leur désir de se joindre au groupe l'automne prochain.

                Il y a quelques semaines, les Lionceaux ont enregistré leur chanson sur un CD, en voici les paroles.

                            Chanson des Lionceaux 

Salut École, nous connais-tu? Nous sommes des Lionceaux
Allô Compton, comme les Lions, en effet nous servons!
Notre mission, sans hésitation, sera de vous aider
Vos lunettes usagées, nous allons ramasser (bis)

 Peu importe la génération, pas d’exploitation
Nous allons vous écouter, sans même vous juger
Nous aurons plein d’activités tout au long de l’année
Allô communauté, venez vous rassembler

Et aussi participer à nos activités
Maintenant que tu nous connais
Tu sais que nous sommes prêts
On te donne notre amitié faudrait en profiter

Nous sommes tout plein de bonté et de bonne volonté
Nous sommes tes Lionceaux, faudrait pas l’oublier
Voici notre amitié, venez en profiter
Voici notre amitié, venez en profiter…


 

RETOUR SUR LE CONGRÈS DU DISTRICT U4
26-27-28 AVRIL 2013

 

DÉROULEMENT:
 * Présentation des bannières de tous les Club Lions du District U4

 * Présentation des Lionceaux de Compton aux Congressistes du district U4.

Par la suite, sous la direction de Lion Michel Jodoin  des Lionceaux ont impressionné l’auditoire avec leur propre composition, très remarquée et appréciée par la Directrice Internationale de France, présente au Congrès de Granby, et par le Gouverneur Lion Robert Giasson.

UNE PREMIÈRE AU QUÉBEC ET  AU CANADA

            * L’atelier Jeunesse, animé par Lion Hélène Gagnon, fut secondé par Lion Michel Jodoin, avec la participation de trois jeunes Lionceaux présents au Congrès.

            * Les interventions faites par Lion Michel Jodoin ainsi que par Lion Carole Routhier furent des plus  appréciées. Lion André Couture a souligné l’engagement constant des membres Lions au C.E. de l’école de Compton et cela depuis plusieurs années. L’influence des membres Lions a contribué au développement des jeunes Lionceaux, premier groupe créé au Québec.

 

 

   


 

DE NOUVEAUX PIONNIERS 

              Dans le but de faire vivre les valeurs du Lionisme à un groupe de jeunes volontaires  de l'école Louis St-Laurent de Compton, six garçons et six filles ont participé à un camp les 31 janvier et 1er février  à Val-Estrie en devenant les premiers Lionceaux au Canada.

            Trois enseignantes: Ginette Ménard, Carole McDuff et Karina Bilodeau ont organisé des activités permettant aux jeunes de vivre l'entraide et le partage.  Lion Carole Routhier et lion Michel Jodoin les ont accompagnés pendant ce camp de 24 heures. Lions Bertrand Gagnon et lion Maurice Duchesneau ainsi que le directeur Normand Lapointe ont participé au souper et aux activités de la soirée.

             Parmi les animations les plus appréciées des jeunes, notons l'atelier de composition d'une chanson, la chasse aux chevreuils (les animateurs servant de cibles pour les circonstances) et l'atelier de confection de coeurs en chocolat et de cartes pour la St-Valentin.

            Les Lionceaux ont poursuivi le partage en remettant leurs chefs-d'oeuvre  aux résidents du Manoir de Chez-Nous le 14 février  ainsi qu'aux participants du bingo de l'Âge d'Or.   

            Même si la nuit fut courte, les jeunes et les adultes ont beaucoup apprécié l'expérience.

            Un merci particulier aux enseignantes et aux animateurs .


 

Lion Monique Bégin, membre du Club Lions de Compton, est Présidente de la commission des Lunettes Usagées pour le District U4.
Elle a reçu un courriel d'appréciation de Yves Nantel. (voir texte ci-après)
Monique nous sommes très fiers de ton leadership dans l'amélioration de la VISION sur le plan mondial. Merci à Monique ainsi qu'aux membres LIons qui font équipe avec toi.

De :Yves Nantel [mailto:lise.yves.nantel@sympatico.ca] 
Envoyé : 16 janvier 2013 16:28
À : lunettes@districtu4.quebeclions.ca
Cc : Alain Bellemare
Objet : Un petit mot d'appréciation

 Bonjour madame Bégin,

 Je suis de Solidarité Laurentides Amérique centrale (SLAM), l'organisme (par l'intermédiaire de M. Alain Bellemare) qui vous a sollicitée pour lui fournir des lunettes à apporter au Guatemala dans des communautés indigènes mayas appauvries. Je reviens à peine du voyage  au Guatemala et je puis vous confirmer que nous avons apporté les lunettes à notre organisme partenaire dans ce pays le Comité Campesino del Altiplano (CCDA) oeuvrant dans la région de Solola.

 Les lunettes ont été remises à la clinique communautaire de la communauté de Quixaya et ce sont les techniciens en santé de cette clinique qui seront les responsables de la bonne utilisation des lunettes dont, entre autres, l'organisation d'examen de la vue avec des spécialistes. Mais déjà quelques personnes en profitent. Je joins une photo d'un couple dont les deux conjoints en ont profité. Lorsque j'ai visité cette famille, le monsieur était en train de lire le journal et il m'avouait que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas lu le journal. J'inclus les photos en fichier joint.

 Le CCDA a tenu a nous envoyé un mot de remerciement que j'annexe aussi en fichier numérisé.

 Pour ma part, au nom de SLAM je vous remercie très sincèrement des démarches que vous avez faites pour nous procurer ces lunettes et ainsi aider des centaines de personnes, qui n'ont aucunement les moyens de se payer cet instrument, à retrouver leur acuité visuelle.

 Au plaisir d'une prochaine collaboration.

 Yves Nantel, responsable des projets de coopération
Solidaire des peuples du Sud avec SLAM